GOODBYE JOAN ARLINE...

La nouvelle est tombée hier soir sur le Facebook Officiel de la Légende du Burlesque:
Joan Arline - The Sexquire Girl
nous a quitté le Dimanche 16 Octobre d'une leucémie.
The news broke Yesterday on the Official Facebook page of the Burlesque Legend:
Joan Arline - The Sexquire Girl
passed away on Sunday October 16th from leukemia.




So Burlesque Adore les Légendes du Burlesque,
et pour lui rendre un dernier hommage
voici son Portrait.
So Burlesque loves Burlesque Legends,
so here is her portrait...

En 1951, la jeune Joan Arline, alors agé de 21 ans se lance dans le Burlesque en tant que Chorus Girls au Mc Van's Night Club à Buffalo. Engagé pour 75$ par semaine, elle enchaine 3 shows par soir, 7 soir par semaine. Ayant pris des cours de danse depuis son plus jeune âge, elle devient très vite une Tête d'Affiche, et gagne plus de 150$ par week end.
In 1951, the young Joan Arline, 21, is engaged as a Chorus Girl at Mc Van's night Club in Buffalo wher she performs 3 shows a night, 7 nights a week for $75 a week. But she's a trained dancer, so she soon becomes a Headliners and earns $150 each week-ends.
Se pose alors la question de son nom de scène, car comme elle le dit elle-même dans le documentaire d'Immodesty Blaze, "C'est votre nom qui faisait venir les clients, et si les clients ne venez pas, vous étiez sur de ne jamais être ré-embauché dans ce théatre."
As a Headliner, she had to choose a moniker, because as she said in Immodesty Blaze's documentary, "Yopur moniker is the reason why customers were coming, and if costumers wasn't, you were sure you'd never be hired again in this theater."
Dans un premier temps Joan voulait utiliser le moniker de "Joan Arline - The Esquire Girls", d'après le nom du magazine masculin haut de gamme, très en vogue à l'époque, et qui utilisait beaucoup de photos de Pin-Ups. Mais le magazine lui fit savoir "qu'ils étaient très honoré qu'une aussi jolie jeune fille veuille utiliser leur nom mais que malheureusement ce n'était pas possible". C'est donc son Beau-Frêre qui lui propose d'utiliser le moniker 'the S-quire Girl' et que si jamais on lui demandait ce que signifiait le 'S' elle n'aurai qu'a dire que c'était pour 'Sex'... Et c'est son mari d'alors qui eu l'illumination: 'Joan Arline - The Sexquire Girl."
At first, she wanted to use the moniker 'Joan Arline - The Esquire Girl" named after the men's magazine which was very popular at the time, and which was using a lot of Pin-Up's photos. Unfortunatly she received a letter from the magazine, telling her they were very flattered that such a young and beautiful girl wanted to us their names but that it wasn't possible. So her brother-in-law came with the idea 'S-quire Girls' and if she was asked what was the 'S' for she just had to say it was standing for 'Sex'. And her husband told her that was it, she would be "The Sexquire Girl".

Joan Arline - The Sexquire Girls
at Burlesque Hall of Fame 2010

Elle parcours alors tous les Etats-Unis en tant que tête d'affiche jusqu'en 1958 quand elle décide de mettre fin à sa carrière dans le Burlesque pour avoir un enfant. Elle devient alors directrice d'un studio de dance spécialisé dans la danse Classique et les Ballets Russes, mais également les claquettes, le Jazz...
She travelled the USA as a Headliners until 1958, when she decides to retire from the business to have children. She then became the director of a dance studio specialised in Russian Ballet, tap, Jazz...
Elle fera son grand retour dans le Burlesque dans les années 2000, apparaissant sur les scènes du Burlesque Hall Of Fame, ou pour faire des workshop pour enseigner l'art du Burlesque aux nouvelles générations. Et comme vous pouvez le voir sur les vidéos, malgré les années qui ont passé, elle n'a pas changé et porte toujours le même costume qu'il y a plus de 50 ans.
She came back into Burlesque in the 2000's, when she appeared on the Burlesque Hall of Fame's stage or to make workshop to teach Burlesque Art to a whole new generation. And as you can see on the videos, despites the years she stayed the same, wearing the same outfit than she did more than 50 years ago.

Joan Arline - The Sexquire Girl
at Burlesque Hall of Fame 2011

Une Légende du Burlesque nous a quitté, mais tous les témoignages concordent: elle était une véritable Légende du Burlesque tant sur scène qu'en dehors. Et on se souviendra toujours d'elle telle qu'elle était présentée sur scène:
A Burlesque Legende has passed away, but all the stories agree: She was a true Legend of Burlesque on & out of tstage. And she always will be remember as she was introduced on the stages:

"THE BODY OF A GODDESS
THE WALK OF A QUEEN
THAT PLATINUM BLONDE
JOAN ARLINE
THE SEXQUIRE GIRL"
"Le corps d'une Déesse
La démarche d'une Reine
Cette Blonde Platine
Joan Arline
The Sexquire Girl"
.
.


*REST IN PEACE*

Joan Arline in 2009
(If you know who took this picture please let me know so I can credit it, thanks)



cf: Immodesty Blaze's documentary 'Burlesque Undressed' & "A Loving farewell" by Jessica.

Aucun commentaire: